Die to stay Alive – 2012

Jouer (navigateur)

Blog de Die to stay Alive  (Gameblog)

Il s’agit de mon projet de fin d’études. Nous étions 4 Game Designers et 3 Game Artists, ainsi qu’un sound designer.

Aperçu

Jeu de plateforme-réflexion 2D en solo, Die to stay Alive vous met tour à tour dans la peau de singes qui résolvent des énigmes successives en se sacrifiant dans les pièges.

Genre  : Plateforme/Réflexion 2D
Plateforme
: PC (clavier ou manette)
Cible : core gamers
Nb joueurs : 1

 

 

Quand que le singe incarné meurt, son cadavre reste sur le terrain, et un nouveau apparaît (comme une nouvelle vie) pour être contrôlé. Il pourra se servir du cadavre de son prédecesseur pour progresser. Les combinaisons permises par le jeu permettent un grand nombre de situations différentes.

Contexte

Mis en captivité sur leur propre île par le terrible Dr Cervo, les singes doivent s’échapper de son laboratoire démoniaque pour fuir ses expériences.

Caméra

La caméra est de profil dans un environnement 3D, paramétrable de différentes manières comme le niveau de zoom, le comportement (fixe, follow, shake…) ou encore l’orientation (turn-in 45° et turn-out 45°). Elle est principalement inspirée de Splosion Man.

Personnage

Le personnage dispose de capacités dignes de son agilité de singe : marcher, courir, sauter, s’accrocher aux rebords, et déplacer les carcasses de ses congénères. Il peut aussi se « sacrifier » (représentation cartoon par un nuage de fumée).

Les capacités du singe peuvent changer selon les pièges qui l’agressent. Une fois touché, il peut profiter de son nouvel état pendant quelques instants avant de mourir (sauf exception des pics). Voici transformations possibles :

- Applati : il se déplace lentement et ne saute pas haut mais peut passer dans les passages étroits, flotter et accélérer en l’air, ainsi qu’emprunter les courants d’air.
- Enfermé dans une bulle : il rebondit constamment sur le sol et peut faire des sauts à très grande hauteur.
- Enflammé : il court très vite (ce qui permet de détruire certains obstacles) mais ne peut pas s’arrêter et rebondit contre les murs. Il peut aussi effectuer des sauts muraux.

Une fois mort, la carcasse du personnage prend d’autres fonctions. Par exemple, s’il tombe dans des pics, il devient une plateforme pour le personnage suivant, alors que s’il meurt en étant dans une bulle, il devient un bumper.

Le nombre de singes (= nombre de vies) étant limité, le joueur devra les économiser pour parvenir à la fin de chaque niveau de jeu.

Structure

La structure globale est linéaire, nous permettant de maîtriser la courbe de progression du joueur. Elle se retranscrit par une suite de niveaux courts. Ceux-ci sont eux-mêmes linéaires, comprenant plusieurs énigmes successives.
Chaque énigme prend forme de sandbox, ce qui permet une part d’exploration (en plus d’objets secrets à collecter) et challenge le joueur sur l’observation.
Certains niveaux, axés apprentissage, sont plus dirigistes, de manière à s’assurer que le joueur intègre rapidement les mécaniques de jeu essentielles.

Les commentaires sont fermés.